Une année d'encre

Publié le



Le jeu, futile, est sans fin. Cloche-pied sans conséquence, de stance en circonstance. Parfois, un soupçon de distance… Un mot, un son, voilà toute sa moisson.

Tel le gai laboureur, elle creuse un sillon sans rime ni raison. Obstination ? Compulsion. Obligation. Trame évasive, de Charybde en syllabes. Fumerolles que dissipe le vent, grains de poussière enfuis dans l’instant même qu’ils naissent.

Écrire. Pourquoi ?

 

Et pourquoi pas ?  

Publié dans Lunes et saisons

Commenter cet article

jour de pluie 26/06/2010 23:02



Un très long silence!! mais souvent les silences en disent plus que les mots



Maigrir 27/01/2010 14:46


Merci!


marion 20/02/2009 20:57

mais tout simplement parce qu'on a envie de te lire!!!!!

mademoiselleC 30/01/2009 23:32

oui, écrivez encore, je vous en prie! pour que jamais ne cesse de nous enchanter, la magie des mots ;-))...est-il encore temps de vous présenter mes meilleurs voeux à vous, et à tous ceux qui vous sont chers...

silo 30/01/2009 21:33

euh oui catherine c'est bien ça ;)