Renaissance

Publié le par lunemalo

L’échafaudage avait enfin été démonté. Après avoir rayé l’horizon de la cour de ses barreaux de métal auxquels l’œil se heurtait, créant des figures géométriques éphé-mères qui avaient assombri des jours durant le petit salon, il avait laissé place à un paysage un peu dévasté.
La terre uniformément recouverte d’une couche pulvérulente aux tons d’ocre, les feuilles poudrées comme des marquises, la dépouille brisée de l’étrange habitant du jardin s’étalaient désormais sans détours, s’offrant au regard dans toute leur nudité hivernale, la mise défaite, comme victimes d’une mauvaise tempête.
 
Vu de plus près, pourtant, ce triste horizon tentait vaille que vaille de renaître. Ça, là, ici encore, des tentatives timides mais déterminées apparaissaient…
Étrange réminiscence de l’enfance et de ses talus sauvages, des touffes de perce-neige étaient brusquement sorties de terre, exposant sur la terre mangée de cailloux leurs corolles légères au bout d’une tige fine, ployant comme le cou d’un cygne.
Étrange nostalgie que m’offrait cette nouvelle maison, qui me signifiait ainsi que j’étais chez moi. Indicible émotion, malgré les années, devant cette renais-sance éternelle !
Les premières primevères ponc-tuaient de couleur les mottes irrégulières, les rosiers tant bien que mal replantés montraient des pousses délicates, encore tout enchevêtrées, diaphanes comme un tissu précieux, la ciboulette ressortait de terre en touffes vigoureuses…
 
 
                   
                            Et, jouant le prélude du bal des insectes de l’été, une coccinelle dodue profitait d’un rayon de soleil pour faire ses premières inspections.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le rosier de Venezia...avant les roses, aux allures d'animal fabuleux
Le Pierre de Ronsard fleurira-t-il cette année ?
 

Publié dans Maison de famille

Commenter cet article

poesie 28/02/2007 09:14

Magnifiques photos....

venezia 27/02/2007 21:07

Des perce-neige… je n'en avais pas vu depuis des décennies…