Quoi, mon frigo...

Publié le par lunemalo

…qu’est-ce que la belle Louva peut bien vouloir à mon frigo ?? On se (enfin, je me) le demande, avec un peu d'étonnement, l'objet étant, mon Dieu, purement utilitaire : ça fait du froid en haut, du très froid en bas, ça encombre les lieux de sa massive silhouette et ça accueille sans broncher toutes les merdouilles qu'on ne sait foutument pas où ranger, mais qui sont indispensables, en vraies merdouilles qu'elles sont...
Comme la demoiselle est charmante, on le(s) lui montre donc (bien qu’avec un léger… retard)...
Le 'petit' dernier :
C'est ce que je disais, que des merdouilles, à l'exception des deux MAGNIFIQUES des-sins signés de la princesse des lieux (à comprendre au sens de 'maison', le mauvais esprit est intolérable en la circonstance. Un peu de maintien, que diable), dont un graffiti fort... inspiré !
Et le vieux machin, qu'on conserve par bonté d'âme (après l'avoir exilé, tout de même, dans l'arrière-cuisine, eu égard à son refus définitif d'assurer toute forme de congélation dans la partie réservée à cet effet. Le bougre ! Après 10 ans de bons et loyaux services, et seulement trois déménagements...) :
J'anticipe les questions sournoises :
1. Oui, j'utilise toujours du sopalin, pas taper...
2. Oui, c'est Magritte qui retient comme il peut les trucs administratifs dont l'école nous inonde... Qu'il me pardonne...
3. Non, je n'élève pas de papillons dans ma cuisine.
4. Si vous voulez les coordonnées du monsieur dont vous entrapercevez la carte, en haut, dans la pince à linge, ne vous gênez pas ! Il fait les plus beaux enduits naturels du monde...
5. On peut aussi appeler ça 'Nature morte au raphia'. Je précise toutefois à l'intention des végétariens et des amis de nos amis les animaux que cette vache n'a pas souffert. Juste quelques coups de microfibre, une ou deux fois par an. Et encore, les années bissextiles. Pas de quoi fouetter un chat. Ou torturer les mouches. Même les drosophiles, Hélène. C'est un principe fondateur.
 
Ma réserve naturelle m'interdisant absolument de désigner une autre victime, toi, par exemple, ou peut-être bien toi, vous pouvez respirer... Quoique, pourquoi pas, après tout ?
Et au lieu de perdre du temps avec moi, allez donc, au choix, faire/écouter de la musique...
 
 
 

Publié dans Bric à brac

Commenter cet article

stéphanie 22/06/2007 12:12

ahhhh
toi aussi
tu as été touché par louva pour le frigo !
ahahaha

lunemalo 25/06/2007 09:28

C'est ça, moque-toi... ;-))

Helene H 21/06/2007 21:16

Drosophiles, drosophiles, je vous les donnerais bien volontiers moi mes drosophiles !

lunemalo 22/06/2007 10:05

Ma chère Hélène, je t'apprécie beaucoup, mais je préfère que tu laisses tes NAC à la maison...

louva 21/06/2007 20:59

le truc du frigo, c'était pour plusieurs raisons... primo parce que je cherchais un truc pas encore fait sur les autres blogs, secondo parce que je voulais te faire écrire (oui, désolée mais j'adore ta prose...) et tertio parce que le frigo est chez tout un chacun,  finalement, un support intéressant qui reflète un peu des personne qui y rangent leurs "merdouilles". J'ai donc réussi mon pari puisque je t'ai fait écrire, que j'ai pris du plaisir à te lire et que finalement, ça n'avait pas encore été proposé...tBises.

lunemalo 22/06/2007 10:04

Une frayeur rétrospective m'envahit à l'idée de ce que tu aurais pu demander !! Me voilà donc découverte telle que je suis... bordélique ;-)) Mais je me soigne, tout le fourbi ou peu s'en faut est sur le fridge... c'est déjà pas mal !

Pescalune 21/06/2007 19:37

Et le mien est franchement pas passionnant - car aucunement vache  .... même s'il abrite une magnifique collection d'HA aussi  :o)

venezia 21/06/2007 14:50

Ça tombe bien  ma chère, je ne réponds pas aux enquêtes… en tout cas ravie d'avoir fait connaissance avec ton frigo…

lunemalo 21/06/2007 15:11

Et encore, je vous ai épargné le contenu... Quoique, j'ai une belle collection d'HA ;-))