Tour...neboulée !

Publié le par lunemalo

Le plaisir est toujours le même. Plus grand, même, peut-être, car miss Brother s’ap-privoise, s’humanise, au point de casser parfois une aiguille par pure bouderie, juste pour voir si on va continuer à l’aimer. Qu’à cela ne tienne, un petit geste du tournevis fourni, puis l’extrac-tion précautionneuse de l’aiguille, l’œil qui croise l’autre en es-sayant de vérifier le numéro gravé et le tour est joué.

 En juin dernier, une petite poignée de parents un peu émus était venue se tasser sur les chaises minuscules, tentant d’écouter et de retenir sagement ce que mademoiselle P., l’institutrice fraîchement diplômée qui passerait bientôt ses journées avec leurs enfants, avait noté sur une liste qui tremblait un peu dans sa main. Marquer les vêtements, c’est important, pas de couche ni de tétine car, n’est-ce pas, ce n’est pas compatible avec les « apprentissages », apporter le doudou et un oreiller pour la sieste et, si l’on voulait, un petit sac pour la collation du matin. Celle que l’on vilipende maintenant à longueur de publication, et souvent à juste titre, mais indispensable dans cette région agricole où les enfants se lèvent souvent aux aurores pour arriver à l’heure à l’école. Un petit-déjeuner équilibré dès potron-minet pour un petit enfant encore tout ensommeillé, c’est rarement gagné. Collation légère, donc, pour la mi-matinée. Et pour tous, finalement, car faire comprendre à son propre enfant (petit privilégié qui vit à la campagne en ville et se lève trois quarts d’heure seulement avant que la cloche ne l’appelle à se mettre en rang) qu’il n’en a pas besoin, lui, c’est encore plus impossible. Pour bien montrer comment elle envisageait la chose, la « maîtresse » avait exhibé un mignon petit sac brodé. Parce que discerner son bien dans la mêlée est aussi facteur d’autonomie, mesdames et messieurs les parents, au cas où vous ne le sauriez pas encore. Elle plaçait d’emblée la barre à un certain niveau, rejetant d’un geste dédaigneux les petites valises « si jolies mais impossibles à ouvrir » et autres contenants incongrus que les parents, c’est bien connu, confient ingénument à leurs enfants.

 Belle occasion de s’exercer, donc, et de faire en double exemplaire, tant qu’on y était, le sac-à-goûter-pour-la-rentrée. La maman à qui l’autre sac avait été promis avait donc eu le choix entre trois tissus et trois « compléments ». Après quelques hésitations, elle s’était finalement décidée pour un lin bleu et le fameux Toria chocolat, trouvant cette association jolie pour un garçon. Trois essais et quelques jurons plus tard, elle avait reçu le petit sac promis, soigneusement repassé, bourré de papier de soie pour faire ‘masse’, les plis artistement organisés.

 Charité bien ordonnée aurait dû commencer par soi-même... Deux jours avant la rentrée, le sac de la princesse n’était encore qu’une idée. Quel tissu utiliser, tous ceux qui attendaient sagement dans la lingerie étaient si jolis… Liberty soyeux ? Lin ancien ? Fleurs et rayures shabby chic ? Vichy classique ? Impossible de choisir… Finalement, deux imprimés avaient été présentés à la princesse, afin qu’elle rende son verdict. En brave petite parisienne exilée, elle avait choisi un imprimé Tour Eiffel un peu décalé. Un sac à coulisse, même amélioré, pfeuh, ce serait l’affaire d’un quart d’heure. Sauf que, l’enthousiasme aidant, ces pauvres tours s’étaient retrou-vées… complètement tourneboulées ! Voilà qui vous aurait des airs de leçon d’humilité… Le sac est donc resté ainsi, petit souvenir des débuts en couture de maman, on en rira encore…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais... parisienne un jour, parisienne toujours ! Une amie, qui avait pu apprécier le gai ratage, ramena plus tard un petit souvenir d’une escapade sur les grands boulevards, glissant d’un air malicieux : « Tu vois, tu donnes vraiment le LA. Même là-bas, ils font comme toi. ».

 

 

 

 

 Photo 1ère catalogue G. Lafayette

 

 

 

Publié dans Petits bricolages

Commenter cet article

michele 15/10/2007 19:20

Oh là là, comme je te le disais, c'est trop!Je prend tout et je te donne ce que tu veux: cours de savon, des savons, une séance, de la crème anti-Raynaud, moi...Tout!Bisous et merci.

lunemalo 16/10/2007 14:00

Attends de voir quand même... ;-)) Mais la crème anti glagla, oui oui oui, ça recommence déjà... J'ai mal aux doigts...

louva 13/10/2007 21:08

très jolies pochettes... félicitations...

lunemalo 16/10/2007 14:00

Merci m'zelle, tes petites tuniques et autres bricoles ne sont pas mal non plus ;-))

Gaëlle 12/10/2007 16:08

pas encore cassé d'aiguille ici, mais bon, j'ai réussi à bousiller le sélectionneur de points, je ne sais comment, et le SAV qui est à 150km d'ici, sans voiture...
 c'est bien joli.
et je viens de demander à mon ancien IUFMiste le pourquoi du comment sur la villependerie des colaltions...

lunemalo 16/10/2007 14:01

C'est plus ennuyeux, effectivement. Pour la collation, plan anti-obésité oblige (et c'est vrai que certaines mamans donnent un vrai pique-nique à leur enfant...)

michele 12/10/2007 15:11

Que c\\\'est joli Lunemalo! Pour l\\\'anniversaire de ma filleule en janvier, je voudrais  mettre les petits cadeaux dans des pochettes comme les tiennes, pour qu\\\'elle lui servent ensuite.Mais j\\\'aurais besoin d\\\'aide pour le tuto.Serait-ce trop te demander de me donner quelques indications par mail?Ma machine à coudre étant au rebus pour cause de cosmétos, j\\\'ai peur de mal faire.Tu tiens une de ces formes!Avec un article par jour, nous sommes gâtés.Bises et merci.

lunemalo 12/10/2007 15:30

Michèle, trop indulgente avec moi, comme toujours... You got a deal : tuto + coupons de tissus + une pochette pour ton usage personnel (je ne veux pas savoir ;-)) contre une séance de savonnerie... Depuis le temps que j'en crève d'envie et que tu m'y invites...

venezia 11/10/2007 23:22

dis donc, ils sont exigeants dans cette école … et si on n'est pas une mère brodeuse ou couseuse?

lunemalo 12/10/2007 15:28

Si tu savais... The école privée de la ville, monopole absolu de la maternelle au bac... C'est parfois un peu surréaliste... J'essaie d'être belle joueuse et de profiter des occasions ;-))