Chasse-monstres

Publié le par lunemalo

C’est arrivé une nuit, sans que rien ne le laisse présager. Ils ont été très surpris et sur-tout vraiment démunis. Désemparés. La prin-cesse, pourtant débor-dante d’énergie, avait dormi jusqu’alors d’un sommeil tranquille, sans jamais se réveil-ler, sans jamais redou-ter l’heure du coucher. En une nuit, tout a basculé. Il y a eu des cris, des sanglots et des prières, des soupirs et beaucoup de colère, trois heures entières à parlementer,  à rassurer puis à menacer… Trois heures interminables lorsque la nuit est loin d’être finie, mais qu’on sait déjà qu’on ne se rendormira pas. Et l’angoisse pointue, précise, qui envahit l’esprit très clair tout à coup : « ça y est, c’est fini. Les cauchemars ont commencé… » Ils n’étaient pas bien sûrs, d’ailleurs, de ce qui s’était passé. La princesse avait parlé plusieurs fois du bruit des voitures, qu’elle semblait redouter, était-ce sa manière de concrétiser les peurs diffuses qu’elle commençait à éprouver ? La nuit suivante et celles d’après, ça a recommencé. Le coucher était devenu un moment de crise qu’il fallait préparer, entourer de rituels destinés à apaiser : une histoire qu’on lit, le doudou serré dans la main avant de s’allonger, la truffe et les pattes douces du gros chien pressées contre les barreaux, le baiser reçu et donné, la musique et la lampe de maman qu’on laisserait allumée. Et parler, pour chasser les noires pensées qui pourraient l’envahir, dès que le sommeil l’aurait gagnée. Ça n’avait pas suffi. Alors un soir, elle avait commandé ce lapin qu’on voyait beaucoup cette année, qu’elle pourrait laisser allumé pour rassurer sa toute petite effrayée. Quatre jours après, le paquet était arrivé. Le lapin était plus joli encore qu’elle ne l’avait imaginé, son petit nez dont on aurait juré qu’il allait remuer appelait le baiser, la lumière était douce et apaisante, juste ce qu’il fallait. Il avait délogé sans façons de la chaise les vieux nounours qui s’y serraient, et on l’avait essayé sans tarder, promettant monts et merveilles de ce nouveau gardien des rêves, pourfendeur des créatures innommées sortant tout droit de l’imagination et poliment sommées d’y retourner ! 

 

Quelques jours ont passé, le lapin veille sans relâche, chasse-monstres immaculé, et la princesse, peu à peu, semble se rassurer. Ce n’est pas encore gagné, cette nuit, de nouveau, elle s’est réveillée, commentant les grosses larmes qui roulaient de ses yeux d’un « je pleure » où l’on entendait « j’ai peur »… Peur de la voiture, encore, de ce bruit sans image, de l’image qu’elle s’en fait, des yeux blancs qui dansent au plafond, de la vibration ? Ils ne le sauront jamais. Leurs terreurs d’enfant, ils ne veulent plus y penser, ils croient les avoir oubliées, elles sont bien enfermées dans une oubliette sans fond, d’où elles ne pourront jamais remonter. Croient-ils. Parce que certaines nuits sans lune, quand le sommeil fuit et que l’esprit caracole, qui sait si le loup n’est pas là, tout près, si ce n’est pas son œil qui brille, derrière le volet ?

 

 

 

Publié dans Lunes et saisons

Commenter cet article

2L 22/12/2007 10:08

45 jours ou plutôt nuits de cette période - on chasse, on explique, on parle, on parle... chipounette commence à taper sur tous les monstres et les loups des livres en disant : 'méchant, le loup, y fo le taper !' chacun son exorcisme...:)) bonne suite

laure 11/12/2007 22:28

Bien joli "chasse-monstre"...

la mule du pape 30/11/2007 12:41

merci de tes com laissés sur mon blog.......je découvre le tien...et j'en aime beaucoup l'univers!
Je reviendrai.A bientôt!Karine
ps:le chasse monstres,loups(nous n'habitons pas loin de la forêt)...c'est un poisson rouge!et ça marche!

lunemalo 30/11/2007 13:31

Merci à toi Karine, tu es la bienvenue... Quant aux poissons, ils sont silencieux mais efficaces !

lasourceauxbois 30/11/2007 12:38

J'ai bien peur que le chasse-monstre préféré de mon deuxième garçon ce soit toujours moi (il a 10 ans!)!!!!

lunemalo 30/11/2007 13:30

Quoi de plus doux que la main d'une maman sur un front soucieux ?...

Anne, Bulles dorées 29/11/2007 23:02

Merci pour ton passage sur mon blog, ainsi que pour le gentil mot que tu as laissé... Je viens de faire le tour du tien et je suis charmée par ta façon de raconter.... je reviendrai certainement par ici !